GLOSSAIRE

Glossaire sur hyperactivité et Ritalin

MALADIE : n.f. Altération de la santé, des fonctions des êtres vivants (animaux et végétaux), en particulier quand la cause est connue. Larousse. 2006

DIAGNOSTIC : n.m. ( du gr. diagnosticos, de diagnosis, action de discerner, connaissance) 1. MÉD. Identification d’une maladie par ses symptômes. Larousse 2006.

SYNDROME : n.m. Ensemble de signes, de symptômes, de troubles dont les causes sont inconnues ou multiples (par opposition à maladie). [La distinction entre syndrome et maladie est parfois appliquée d’une façon approximative dans le language médicale.] Larousse 2006.

DROGUE : n.f. 1. Substance psychotrope généralement nuisible pour la santé, susceptible de provoquer une toxicomanie, et consommée en dehors d’une prescription médicale. 2. par extention. Médicament pouvant provoquer une pharmacodépendance. Larousse 2006.

DÉPENDANCE : n.f. MÉD. Besoin compulsif d’absorber une substance (drogue, alcool, tabac, etc.) pour faire cesser le malaise psychique (dépendance psychique) ou les troubles physiques (dépendance physique) dus au sevrage. État d’une personne qui ne peut plus réaliser toute seule les actes de la vie quotidienne. Larousse 2006.

STIMULANTS : n.m. (du latin stimulare, »aiguillonner, stimuler, exciter, faire souffrir, blesser ») Drogues qui produisent une poussée d’énergie rapide et temporaire. Le tabac et la caféine sont les deux stimulants les plus utilisés. Depuis quelques années, la cocaïne gagne en popularité. La plupart des autres drogues de cette catégorie sont des amphétamines ou des préparations chimiques analogues tel que MÉTHYLPHÉNIDATE Ritalin(r). 3. Les stimulants sont des drogues qui stimulent ou accélèrent le système nerveux central. On les utilise généralement parce qu’ils augmentent l’endurance et la vivacité d’esprit, qu’ils peuvent garder l’usager éveillé pendant de longues périodes, qu’ils procurent une sensation de bien-être et d’euphorie. Leurs applications médicales sont limitées. Au Canada, on les prescrit pour soigner la narcolepsie, le trouble d’hyperactivité avec déficit d’attention et le Parkinson ; on les a utilisés, quoique très rarement, pour traiter l’obésité. Les stimulants peuvent donner lieu à une dépendance psychologique marquée. La dépendance psychologique liée à la cocaïne, par exemple, est, croit-on, plus puissante que celle liée à toute autre drogue connue. Certains stimulants peuvent également provoquer une dépendance physique. SANTÉ CANADA. (Drogues. Faits et Méfaits).

TDAH ou THADA : Trouble déficitaire de l’attention/hyperactivité. Peu importe les théories et les mensonges qui circulent sur ce comportement, aucune cause organique ou génétique n’a été formellement et scientifiquement établie. La vérité est que pendant que l’on dope nos enfants avec des substances dangereuses pour leur santé, on empêche les parents de trouver les vrai raisons des troubles comportementaux de leurs enfants.

FRAUDE : n.f. Acte de mauvaise foi et de tromperie contrevenant à la loi ou aux règlements et nuisant aux droits d’autrui.

FAUX : 1. Contraire à ce qui est vrai ou juste, à l’exactitude, à la logique. 2. Qui n’est pas justifié par les faits, qui sont sans fondement. 3. Qui se fait passer pour ce qu’il n’est pas.

PSYCHOLOGIE :n.f. (du grec psukké, âme, et logos, étude de) Étude scientifique des facteurs psychiques. 2. Connaissance empirique ou intuitive des sentiments, des idées, des comportements. (Il semble que la psychologie (étude de l’âme) ait perdu son âme en cours de route)

PSYCHIATRIE :n.f. (du grec psukké, âme et iatros, médecin) Médecin de l’âme. Étude et traitement des maladies mentales. (Même dans le Larousse 2006 on y lit: Les causes des désordres mentaux sont mal connues et discutées, mais semble-t-il multiples). (Quelle science!)

PSEUDOSCIENCE : n.f. (pseudo, du gr, pseudos, mensonge) Savoir organisé qui n’a pas la rigueur d’une science. Larousse 2006.

CHARLATAN : n.m. (italien, de cialare, bavarder). 1. Personne qui sait exploiter la crédulité des gens pour s’imposer quelque part ou pour vanter ses produits, sa science, etc. 2. Ancien. Personne qui vendait des drogues sur les places publiques. Larousse 2006.

Copyright© 2008. Enfants Hyperactifs.Org. Tous droits réservés.