LA RECHERCHE EN SANTÉ MENTALE

Il est très intéressant de faire des recherches dans le domaine de la recherche en santé. On y découvre des tonnes de documents scientifiques sur le cancer ou le Sida ainsi que les progrès de la science dans le but de trouver des réponses pratiques et ainsi aider l’humanité à survivre.Recherche santé mentale

Chaque année, les gouvernements du monde dépensent des centaines de millions de dollars en recherche, et des organismes d’entraides reçoivent des millions de la part de la population pour les aider à trouver cesdites solutions.

Dans le domaine de la santé mentale, les seuls progrès réalisés au cours des 80 dernières années se situent au niveau du confort de ses hôpitaux, mais rien en matière de guérison.

En fait, il n’y a qu’à de se pencher sur leurs nombreux textes et études pour réaliser qu’ils ne croient pas à la guérison et que leurs campagnes de marketing tournent autour de l’acceptation de la « maladie » et de comment vivre avec la médication, et qu’il faut comprendre la maladie. Ils parlent de contrer la stigmatisation et la discrimination alors que ce sont eux, les soi-disant spécialistes de la santé mentale, qui stigmatisent et discriminent leurs patients.

Dans le rapport de la commission « New Freedom on Mental Health » du gouvernement américain, une des recommandations se lit comme suit: « Intensifier la recherche en faveur du rétablissement et de la résilience, et trouver enfin un remède et des moyens de prévention. »

Ceci dit, les compagnies pharmaceutiques et l’industrie psychiatrique vendent pour plusieurs milliards de dollars de remèdes par an. Elles sont passées maîtres dans l’art du marketing en prônant les résultats miraculeux de leurs remèdes.

Profit psychiatriqueAujourd’hui, les victimes de ces médicaments miracles déambulent dans les rues de nos villes alors que d’autres poursuivent en justice les compagnies pharmaceutiques à coup de milliards, et des gouvernements leur réclament des milliards pour des fraudes de toutes sortes.

Lorsque ce type de recherche est à ce point payant et qu’il enrichit de plus en plus de gens chaque année, l’idée que quelqu’un trouve la solution aux problèmes mentaux devient tout simplement catastrophique du point de vue mercantile. Si vous vous êtes déjà posé la question à savoir pourquoi certains traitements efficaces sont attaqués, discrédités et accusés de charlatanisme malgré les succès obtenus, vous avez ici votre réponse. Malheureux! me direz-vous. Et comment !

Donc, en tant que citoyens concernés, en tant que parents, nous nous devons d’être très alertes et d’observer les comportements de ses gens afin de ne plus se faire duper. Le gros bon sens est notre meilleure arme. La « maladie mentale » n’est jamais une chose incurable; on peut toujours y faire quelque chose. En fait, selon plusieurs chercheurs et même des psychiatres, la maladie mentale n’existe pas. Nous n’avons pas affaire avec une véritable maladie.

Docteur Thomas Szasz, professeur de psychiatrie à l’Université de New York  affirme; « Toutes les maladies qu’une personne a peuvent être retrouvées sur des cadavres. On peut dire qu’un cadavre a un cancer, une pneumonie ou un infarctus du myocarde. La seule maladie qu’un cadavre ne peut avoir est une maladie mentale… Les maladies du corps sont des choses que la personne a, par opposition, les maladies mentales sont des choses que la personne est, ou fait. Ce ne sont pas des maladies. » Alors, méfiez-vous de ceux qui disent que vous devriez accepter la « maladie mentale » de votre enfant ou d’un proche, et qu’il doit être traité pour le reste de sa vie. Assurez-vous qu’il reçoive un examen physique complet par un médecin non-psychiatre compétent.

Guy Roger Péloquin

Copyright© 2008. Enfants Hyperactifs.Org. Tous droits réservés.