LE SERMENT D’HIPPOCRATE

La loi et la psychiatrie

La psychiatrie est la seule branche de la médecine qui doit posséder des lois pour forcer les patients à recevoir leurs « traitements ». L’étude et l’observation de cette profession nous démontrent que l’histoire de la psychiatrie est remplie de « traitements » violents et inhumains: lobotomie, électrochocs, utilisation de drogues abrutissantes, camisole de force, etc. Ces individus, d’après leur profession, possèdent le droit d’arrêter et d’enfermer quiconque. En Russie, ils ont été pendant plus de 70 ans au service de l’État communiste pour terroriser la population. La Psychiatrie dérive des travaux de WUNDT et de PAVLOV et de leur théorie favorite: l’homme est un animal.

La même technologie du mental qui a donné à l’Allemagne un Hitler et à la Russie un Staline. La même technologie du mental derrière la création des chambres à gaz.

Si vous possédez un diplôme de mécanicien, les gens s’attendent à ce que vous puissiez réparer leur voiture. Il en va de même pour toutes les professions. Que penseriez-vous d’un mécano qui échoue à réparer votre moteur en disant que c’est la faute du moteur?!

Dans le monde des affaires, si une activité n’est pas rentable ou ne donne pas de résultats, elle ne recevra aucun support financier et sera mise à l’écart par les investisseurs. Dans plusieurs pays du monde, le fait que la psychiatrie n’obtient pas de résultats ou pire, que leurs traitements empirent l’état de leurs patients semble tout à fait normal et on leur donne de plus en plus de crédits. C’est à croire qu’il y a des gens dans nos gouvernements qui sont intéressés à avoir une société de zombis.

La psychiatrie justifie ses échecs en disant que c’est la faute à la maladie ou qu’il aurait fallu consulter plus tôt.

Les pratiques courantes de la psychiatrie vont à l’encontre du serment d’Hippocrate auquel tous les psychiatres sont liés.

Serment d’Hippocrate:

Au moment d’être admis(e) à exercer la médecine, je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité. Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et mentaux, individuels et sociaux.

Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions. J’interviendrai pour les protéger si elles sont affaiblies, vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité. Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l’humanité.

J’informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences. Je ne tromperai jamais leur confiance et n’exploiterai pas le pouvoir hérité des circonstances pour forcer les consciences. Je donnerai mes soins à l’indigent et à quiconque me les demandera. Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire. Admis(e) dans l’intimité des personnes, je tairai les secrets qui me seront confiés. Reçu(e) à l’intérieur des maisons, je respecterai les secrets des foyers et ma conduite ne servira pas à corrompre les mœurs. Je ferai tout pour soulager les souffrances. Je ne prolongerai pas abusivement les agonies. Je ne provoquerai jamais la mort délibérément. Je préserverai l’indépendance nécessaire à l’accomplissement de ma mission. Je n’entreprendrai rien qui dépasse mes compétences. Je les entretiendrai et les perfectionnerai pour assurer au mieux les services qui me seront demandés. J’apporterai mon aide à mes confrères ainsi qu’à leurs familles dans l’adversité.

Que les hommes et mes confrères m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses ; que je sois déshonoré(e) et méprisé(e) si j’y manque ».

Il est important de comprendre que la psychiatrie ne cesse de dire qu’elle ne connait pas la ou les causes des dérangements mentaux, qu’ils n’ont AUCUN TEST CLINIQUE OU BIOLOGIQUE POUR DIAGNOSTIQUER LA MALADIE et qu’ils NE GUÉRISSENT PAS LA MALADIE MENTALE!

‘!!!

Guy Roger Péloquin

Copyright© 2008. Enfants Hyperactifs.Org. Tous droits réservés.