Posts Tagged ‘ allergies ’

Dr Doris RappLe docteur Doris Rapp est médecin-pédiatre spécialiste en médecine environnementale et allergologue pour enfants. Elle est professeure assistante et directrice de clinique à l’Université de l’État de New York à Buffalo et fondatrice de la  » Practical Allergy Research Foundation ». Madame Rapp est également l’auteure du Best-Seller du New York Times,  »Est-ce bien votre enfant? » aux éditions Quill.

Beaucoup de parents savent que l’on peut se trouver très mal à cause d’un rhume des foins, d’asthme, d’urticaire ou d’eczéma. Mais sont-ils conscients que les fonctions cérébrales peuvent être influencées par un aliment ou d’autres facteurs environnementaux, comme par exemple, la poussière ou la moisissure, et que l’on peut développer une prétendue hyperactivité, de graves problèmes comportementaux ou d’assimilation?

 

Chez certains enfants, une grande variété de réactions comme la suractivité, la fatigue, les incontinences, un comportement perturbé et agressif ou même l’épilepsie peuvent provenir de problèmes d’allergies. Les enfants allergiques peuvent devenir hyperactifs au point de déplacer leur lit à travers toute la pièce ou de l’envoyer rebondir contre les murs ou même commencer à marcher de façon très précoce. Une fois isolés et traités, ces symptômes disparaissent sans avoir recours aux médicaments. Voici quelques exemples :

  • À l’âge de 15 ans, Betsy qui habitait dans le nord du Michigan se trouvait dans un état dépressif et suicidaire chaque été durant les périodes de pollinisations. Lors de sa première consultation, elle était tout à fait normale et calme jusqu’à ce que nous arrivions au test de l’ambroisie (plante très répandue en Amérique dont le pollen de ses fleurs est très allergisant). Elle s’enferma dans la salle de bain de la clinique et refusait d’en sortir. Elle criait à tue-tête et l’on ne pouvait pas la toucher. Elle se plaignit de douleurs atroces au ventre au point de ramener ses genoux vers ses épaules en se tenant l’estomac. Après lui avoir administré le traitement neutralisant l’allergie, elle redevint normale en quelques minutes. Betsy échouait complètement à l’école jusqu’au jour ou nous avons trouvé l’allergie dont elle souffrait. Ses résultats scolaires et sa conduite s’améliorèrent de façon drastique.
  • Karl était un charmant petit bonhomme de trois ans avec une adorable personnalité jusqu’à ce qu’il consomme du sucre. Sa mère avait observé que lorsqu’il mangeait des pâtisseries ou des bonbons, sa personnalité changeait du tout au tout instantanément. Nous avons fait l’enregistrement vidéo de Karl alors qu’il mangeait 8 morceaux de sucre. Comme sa mère l’avait prédit, en l’espace d’une heure, il passa du Docteur Jekyll à Mr Hyde. Il commença par se désintéresser de jouer et se mit à pleurnicher. Puis il devint plus irrité, tapait des pieds et se tortillait sur sa chaise, il jetait ses jouets et il lançait des morceaux de casse-tête au visage de sa mère. Lorsqu’on lui administra le traitement approprié pour contrer son allergie, il redevint adorable en quelques minutes seulement. Sa mère a fondu en larme en réalisant qu’elle n’était pas une mauvaise mère et qu’elle n’avait pas mis au monde un méchant petit monstre.

On pense souvent que les enfants qui présentent ce genre de symptômes ont des troubles psychiatriques. Ce n’est pas le cas. Si votre enfant a développé ce genre de comportement, emmenez-le tout d’abord voir un spécialiste en médecine environnementale compétent qui fera des tests d’allergies. Non seulement cette démarche rendra votre vie de parent plus agréable, mais cela pourrait aussi sauver votre enfant d’une vie misérable.